Un référendum à quitte ou double pour Erdogan — Turquie

La candidature de la Turquie à l'UE

La candidature de la Turquie à l'UE"sur la table après le référendum

Après dépouillement des bulletins de vote provenant de 25% des urnes, le oui était en tête avec 63,2%, contre 36,8% pour le non, selon les résultats partiels publiés par NTV.

Un peu plus tôt, le CHP a contesté une décision de la commission électorale (YSK) d'accepter les bulletins non tamponnés par les scrutateurs, à moins qu'il soit prouvé qu'ils sont frauduleux. Après dépouillement de 95% des bulletins de vote, le oui l'emporterait avec 51,8%, selon un journaliste spécialiste de la Turquie. Le président Erdogan et ses partisans font valoir qu'il est nécessaire de modifier la Constitution, dont la version actuelle a été écrite par les généraux à la suite d'un coup d'Etat en 1980, pour affronter les enjeux auxquels est confronté la Turquie en matière de sécurité et éviter les gouvernements de coalition fragiles que le pays a connu par le passé. Cette mesure bouleverserait le système de gouvernance de la Turquie, membre important de l'Otan et partenaire de l'Union européenne.

Plus tard, ce dimanche soir, le vice-président de principal parti d'opposition laïque en Turquie, le CHP (Parti républicain du peuple), Erdal Aksunger, a annoncé que son parti allait demander un nouveau décompte de jusqu'à 60% des bulletins du référendum. Le président turc a eu droit à un bain de foule à la sortie du bureau de vote.

Le non l'a emporté dans les plus grandes villes, notamment à Istanbul et à Ankara. Par contre, les régions peuplées majoritairement de Kurdes ont voté contre l'accroissement des pouvoirs du chef de l'Etat turc.

"C'est une victoire pour Erdogan mais aussi une défaite".

Les observateurs estiment que l'issue du référendum sera grandement déterminée par l'électorat nationaliste, qui s'oppose à toute concession envers les Kurdes et redoute un adoucissement de la position de M. Erdogan sur cette question après le référendum. "On se demande ce que le résultat aurait pu être si les conditions de campagne avaient été équitables", écrivait l'éditorialiste Murat Yetkin dans le quotidien Hürriyet à la veille du référendum.

Les Turcs se prononçaient sur une révision constitutionnelle qui prévoit notamment la suppression du poste de Premier ministre au profit d'un hyperprésident qui concentrerait entre ses mains de vastes prérogatives.

Hencer Senkom, un militaire à la retraite, n'a quant à lui pas mâché ses mots après avoir voté contre la révision constitutionnelle dans une école d'Ankara.

Et ce n'est pas tout, Erdogan restera en théorie à la tête de l'Etat jusqu'en 2029, soit encore douze ans.

Le gouvernement présente cette révision constitutionnelle comme indispensable pour assurer la stabilité de la Turquie et lui permettre de faire face aux défis sécuritaires et économiques. Mais l'opposition dénonce la dérive autoritaire d'un homme qu'elle accuse de chercher à museler toute voix critique, surtout depuis le coup d'Etat avorté du 15 juillet.

L'opposition et les ONG ont déploré une campagne inéquitable, avec une nette prédominance du oui dans les rues et les médias. Le pays est par ailleurs sous état d'urgence depuis le putsch auquel a échappé Recep Tayyip Erdogan il y a neuf mois. Depuis, quelque 47.000 personnes ont été arrêtées et plus de 100.000 limogées ou suspendues.

Notícias recomendadas

  • Donald Trump: Only time will tell on US-China trade

    The attack was made public on Thursday evening just moments after Mr Xi and his wife left the resort following dinner. But the meeting appeared to be diplomatic, with both leaders agreeing to a new format for US-China talks.

    Terrible suspens pour le premier tour de la Présidentielle — Dernier sondage

    Jean-Luc Mélenchon , qui a vu sa popularité augmenter ces derniers jours stagne toujours derrière le candidat Les Républicains. Plus inquiétant encore pour le candidat du PS: parmi ceux qui pensent voter pour lui, seuls 43% sont sûrs de leur choix.

    Wild confident but know Game 2 is a must-win

    At some point, if Minnesota is going to make a series out of this, it has to start converting on some of these golden chances. Quick passing, running the cycle, and movement without the puck will wear them down.
  • Istanbul - Turquie: la course effrénée au pouvoir du président Erdogan

    Istanbul - Turquie: la course effrénée au pouvoir du président Erdogan

    Le "non" était alors très légèrement devant à Istanbul, le "oui" menait d'une courte tête dans la capitale Ankara. Ses opposants et les Européens voient dans cette démarche une dérive autoritaire.

    Galaxy S8 won't have Bixby voice function at launch

    The South Korean tech giant's latest virtual assistant accompanies features like camera and text-powered searches. Samsung told Express.co.uk that the feature will be pushed-out to UK Galaxy S8 owners later this year.

    US Treasury says China does not manipulate its currency

    The decision not to name China a currency manipulator has marked one of the sharpest major reversals of Trump's young presidency. Treasury has decided NOT to brand China a currency manipulator.
  • Montgomery impresses in debut as Yanks rally past Rays 8-4

    Evan Longoria went to second for a force out after fielding Kyle Higashioka's bunt, leaving runners on the corners with one out. Two-out walks always come back to get you, so it's one of the things I'm going to learn from that and try to improve on that".

    Paul Pogba: Manchester United out to avenge Stamford Bridge defeats

    Premier League leaders Chelsea travel to Old Trafford on Sunday to take on Manchester United and their two-time former manager Jose Mourinho .
    Toyota Announces $1.33 Billion Investment in Kentucky Plant

    Toyota Announces $1.33 Billion Investment in Kentucky Plant

    Last year, TMMK manufactured almost a quarter of the total number of Toyota vehicles produced in North America, or about 500,000. In 2016, TMMK accounted for nearly 25 per cent of Toyota's total production in North America, more than 500,000 units.
  • Car bomb kills at least 39 Syria evacuees

    Madaya and Zabadani have been under the control of anti-government fighters but facing siege from forces loyal to the regime. Photos of children gaunt with hunger shocked the world and gave new urgency to United Nations relief operations in Syria.

    Massive US bomb death toll rises to 94

    The statement said it is the responsibility of Afghans, not the US , to remove the Islamic State group from the country. The bomb, known officially as a GBU-43B, or massive ordnance air blast weapon, unleashes 11 tons of explosives.

    Trump's son-in-law slated to make a visit to Iraq Monday

    The official said that Kushner wanted to see the situation in Iraq for himself and show support for the Baghdad government. But, according to a senior US official, Kushner traveled to Iraq along with Chairman of the Joint Chiefs of Staff Gen.

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.