Macron promet de restaurer la "confiance", avant de nommer son Premier ministre

L'Elysée sur son 31 pour l'investiture de Macron

L'Elysée sur son 31 pour l'investiture de Macron

François Hollande, souriant, a brièvement posé la main sur l'épaule de son successeur, avant que tous deux ne gagnent le bureau présidentiel - le Salon d'or du premier étage - pour un entretien d'une heure. Dans son allocution d'investiture, il a dit que "le temps est venu de surmonter les divisions économiques, sociales, politiques ou morales (.) et qu'il allait travailler à réconcilier et rassembler les Français". "Le temps est venu pour la France de se hisser à la hauteur du moment", a solennellement déclaré Emmanuel Macron.

Puis Emmanuel Macron a raccompagné François Hollande, son aîné de plus de 20 ans, jusqu'à sa voiture, l'applaudissant avant qu'il ne quitte la cour d'honneur.

Emmanuel Macron a promis dès son investiture dimanche de redonner "confiance" aux Français et de "refonder" l'Union européenne, avant la nomination attendue lundi de son Premier ministre et un voyage à Berlin. Le désormais ex-président s'est rendu au siège parisien du PS, comme son prédécesseur socialiste François Mitterrand l'avait fait le 17 mai 1995. "Eh bien, c'est à cette question que je vais répondre maintenant, en réfléchissant, en travaillant, en produisant et en intervenant quand ça me paraîtra utile", a-t-il lui-même répondu, après son dernier discours officiel mercredi lors de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Quel couscous a mangé François Hollande car la Boule Rouge en a plusieurs parmi les plus succulents de Paris et d'ailleurs.

Comme le veut la tradition, le nouveau chef d'État a reçu le grand collier de la Légion d'honneur devant quelque 300 invités, dont sa femme Brigitte Macron et des membres de sa famille. Il y a cinq ans, dans son discours d'investiture, François Hollande avait eu ce même mot pour ses prédécesseurs... à l'exception de Nicolas Sarkozy à qui il s'était contenté d'adresser ses "vœux pour la nouvelle vie qui s'ouvre devant lui".

Ce lundi 15 mai 2017 dans la matinée déjà, il a nommé Edouard Philippe au poste de Premier ministre. Il a ensuite rendu visite à l'hôpital militaire Percy, à des soldats blessés au combat en Afghanistan.

Les fonctions de secrétaire général de l'Élysée seront occupées par Alexis Kholer, ancien directeur de cabinet d'Emmanuel Macron quand il était ministre. A l'issue de la cérémonie, il a ensuite passé des troupes en revue dans le parc du palais présidentiel, tandis que 21 coups de canon ont été tirés depuis l'esplanade des Invalides, sur l'autre rive de la Seine. Près de 1.500 policiers et gendarmes étaient mobilisés, leurs nerfs mis à rude épreuve par le premier bain de foule du nouveau locataire de l'Elysée sur les Champs-Elysées.

Emmanuel Macron a ensuite remonté les Champs-Elysées en direction de l'Arc de Triomphe pour déposer une gerbe et raviver la flamme sur la tombe du soldat inconnu, qui représente tous les soldats tués au cours de la Première guerre mondiale. Il a clos cette longue journée par la traditionnelle réception à l'Hôtel de ville de Paris où il a été accueilli par Anne Hidalgo devant 800 invités.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.