Murielle Bolle confrontée à son cousin le 28 juillet — Affaire Grégory

Affaire Gregory

Affaire Gregory

Marie-Ange Laroche, sœur de Murielle Bolle, actuellement mise en examen pour l'enlèvement de Grégory Villemin, est revenue sur les dires de sa cadette. Une confrontation entre Murielle Bolle et son cousin, qui affirme depuis peu que sa famille l'a brutalisée pour qu'elle revienne sur ses déclarations, aura lieu le 28 juillet prochain.

La veuve de ce dernier, Marie-Ange, sœur aînée de Murielle, a formellement démenti ce témoignage tardif dans un entretien à L'Est républicain.

Pour Me Welzer, le témoignage du cousin sur "la raclée" qu'aurait reçue Murielle Bolle après avoir accablé son beau-frère Bernard Laroche "ne tient pas".

Marie-Ange Laroche prend la parole Marie-Ange Laroche, "bouleversée" par les rebondissements dans l'enquête sur la mort du petit Grégory, a assuré lundi "n'avoir jamais frappé (sa soeur) Murielle Bolle" après sa déposition incriminant son mari Bernard, réfutant le témoignage d'un cousin, devenu clé dans cette affaire relancée 32 ans après les faits. "C'est faux, je suis formelle", martèle-t-elle.

Ce cousin avait contacté la gendarmerie après l'arrestation, à la mi-juin, de Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory.

Jean-Michel Lambert
France Jean Michel Lambert"le petit juge marqué à vie par l'affaire Grégory

"Les gendarmes peuvent venir m'entendre, je n'ai rien à cacher, rien à me reprocher", a-t-elle lancé.

La sexagénaire s'insurge également contre les accusations à l'égard de son mari: "C'est trop facile de taper sur Bernard".

"On ma traînée dans la boue. Ma vie est foutue", a-t-elle indiqué. Elle a écrit une lettre au président français Emmanuel Macron pour dénoncer ce qu'elle appelle les dérives de l'enquête.

Interrogée par BFM, elle dit avoir "confiance en le président": "Je lui explique l'acharnement qu'il y a sur Bernard". Qu'on laisse Bernard se reposer. "Il est mort, il peut pas se défendre", sinsurge Marie-Ange, qui vit dans la vallée de la Vologne, où elle travaille dans un établissement public. [.] Je résiste pour mes enfants. "C'est en train de me briser complètement, de me broyer, de nous salir comme ils me salissent".

"Mise en examen et écrouée depuis le 29 juin, cette femme de 48 ans avait entamé jeudi une grève de la faim pour " dire son innocence " et " protester contre son placement en détention", confirmé le 4 juillet par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Dijon où le dossier est instruit.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.