Vidéo - Castaner : "Le budget des armées va fortement augmenter"

Après avoir rappelé qu'il a reconduit Pierre de Villiers dans ses fonctions le 1er juillet et que ce dernier a donc "toute [sa] confiance", le Président précise que le chef d'état-major doit simplement bien "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l'armée".

"Parmi ces ressources, 200 millions d'euros seront consacrés au renforcement de la protection de nos forces partout où elles sont engagées", a-t-il ajouté.

Après le sérieux coup de froid entre Emmanuel Macron et le général Pierre de Villiers, le chef d'Etat-major des armées sera reçu par le président de la République à l'Elysée, vendredi à 18 heures. J'ai pris des engagements, je suis votre chef. "(...) le respect des engagements de la loi de programmation militaire est une exigence fondamentale pour nos soldats qui exposent leur vie ".

Le chef de l'Etat a assuré que la trajectoire financière en cours d'élaboration permettrait de concrétiser son engagement de porter les ressources de la Défense à 2% du PIB en 2025.

Le général Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, a été sèchement recadré après ses réserves sur les 850 millions d'économies demandées aux Armées. Le général de Villiers insiste sur la difficulté de se battre sans moyens, rappelant les trois nouveaux blessés récemment ramenés en France. "Je suis c., mais je sais quand on veut m'avoir", a-t-il dit. Pour y répondre, elles doivent faire appel à des moyens américains ou européens. La diminution de 850 millions du budget militaire cette année traduit en fait l'incapacité du gouvernement à réduire la dépense publique dans des secteurs moins névralgiques et à mettre un peu de cohérence dans une politique fiscale improvisée, uniquement dictée par la soudaine " découverte " d'un " trou " de huit milliards.

Le responsable militaire ne supporterait pas les coupes budgétaires de 850 millions d'euros pour la Défense, en 2017, annoncées par le Premier ministre Edouard Philippe et Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des comptes publics.

"L'armée a fait beaucoup beaucoup d'efforts. Trop d'efforts, ça met en cause la souveraineté du pays", avait déclaré jeudi sur RTL Eric Woerth (Les Républicains), président de la commission des Finances de l'Assemblée.

Le retour de bâton intervient alors que, le 14 juillet sur Facebook, le général de Villiers avait posté une lettre ouverte où il écrivait notamment que "personne ne mérite d'être aveuglément suivi" et que la confiance avait "besoin de gages".

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.