17e étape : après Pinot, Kittel renonce

À défaut d'avoir lâché le maillot jaune Chris Froome, le Français a relégué Aru à plusieurs dizaines de secondes mais voit Uran lui ravir la seconde place au général grâce aux bonifications.

Warren Barguil, lui, a confirmé son excellente forme sur ce Tour en se montrant à nouveau à son avantage lors de cette 17e étape.

A lire aussi: Tour de France 2017: Pinot abandonne... Le coureur de Lotto-Jumbo est ensuite parti tout seul dans la montée du Galibier (à 34 km du but), créant rapidement un écart important.

Tout va bien pour l'équipe Sunweb.

De son côté, Romain Bardet a assuré avoir tout tenté. Aru, en revanche, a basculé au sommet avec un retard d'une quinzaine de secondes sur ses rivaux directs. Le Lucernois d'AG2R, qui faisait partie de l'échappée initiale, est longtemps resté avec les hommes de tête, ne se faisant reprendre par le groupe maillot jaune que dans les derniers hectomètres du Galibier. Mathias Frank a finalement terminé au 11e rang, dans le sillage de Fabio Aru. Il pouvait espérer succéder au champion du monde, le Slovaque Peter Sagan, inamovible détenteur du maillot vert depuis 2012 mais exclu cette année après un sprint dangereux à Vittel (4e étape). Le sprinter allemand a remporté cinq étapes de la présente édition de la Grande Boucle.

Kittel était en position de ramener pour la première fois le maillot vert à Paris, malgré la menace représentée par l'Australien Michael Matthews, vainqueur mardi à Romans-sur-Isère pour la deuxième fois du Tour. La première étape alpestre, la 17e de ce Tour a été riche en rebondissements.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.