L'UE appelle Israël et la Jordanie à coopérer — Sécurité à Jérusalem

La dépouille enveloppée d'un drap ensanglanté de Muhammad Hassan Abu Ghanem peut être vue dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux palestiniens

La dépouille enveloppée d'un drap ensanglanté de Muhammad Hassan Abu Ghanem peut être vue dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux palestiniens

La Jordanie, qui administre ce site saint également revendiqué par les juifs, tente de mener une mission de médiation.

Est-ce le début d'une nouvelle escalade sanglante?

Trois Palestiniens sont morts vendredi dans des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem-Est et en Cisjordanie et trois Israéliens ont été tués à coups de couteau à leur domicile dans la colonie de Neve Tsuf, près de Ramallah.

Avant l'attaque, il avait laissé un message sur Facebook disant: "J'y vais et je sais que je ne reviendrai pas".

Les forces de sécurité israéliennes repoussent des manifestants palestiniens le 21 juillet à Jérusalem. Les autorités religieuses musulmanes ont appelé à la fermeture de toutes les mosquées de Jérusalem pour inciter les musulmans à se retrouver devant l'esplanade des Mosquées.

Un Palestinien a été tué par balle dans le quartier de Al-Tur, près de la Vieille ville, a indiqué le ministère palestinien de la Santé ce vendredi. "Si Israël souhaite la reprise de la coordination sécuritaire, il doit revenir sur ses décisions", a-t-il déclaré. Israël a justifié l'installation de portiques de sécurité aux accès de l'esplanade des Mosquées en disant que les armes avec lesquelles les assaillants ont tué deux policiers israéliens le 14 juillet avaient été cachées dans ce site ultra-sensible de la vieille ville. Dimanche 16 juillet, les autorités israéliennes ont décidé d'installer des détecteurs de métaux aux entrées de l'esplanade des Mosquées, après le meurtre de deux policiers israéliens par trois Arabes israéliens.

Pour protester contre les portiques de sécurité installés aux entrées de l'Esplanade des Mosquées, les fidèles ne prient plus sur le site-même mais en-dehors. La police israélienne a affirmé de son côté que des musulmans étaient venus prier mardi sur l'esplanade, mais sans donner d'estimation sur leur nombre.

On ignore si la fusillade était liée aux tensions autour de l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam.

Des milliers de musulmans ont une nouvelle fois prié, mercredi soir, à l'extérieur de l'esplanade des Mosquées.

Plusieurs centaines de fidèles musulmans se sont rassemblés aux différentes entrées du sanctuaire avant la prière du vendredi matin. L'armée a fermé samedi les accès à son village, sauf pour les cas humanitaires, a ajouté la porte-parole.

Au total, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, le Croissant rouge, les services de premiers secours palestiniens, a fait état de 450 blessés, dont 110 dans la ville sainte.

Des affrontements ont également éclaté dans d'autres quartiers de Jérusalem, notamment à A-Tur, où un jeune a été tué lors d'une manifestation vendredi, a dit la police.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.