Fin de l'essence et du diesel en 2040 — Royaume-Uni

D'après le Daily Mail les autorités locales pourront par ailleurs taxer les véhicules diesel à partir de 2020 si la qualité de l'air de n'améliore pas d'ici-l

D'après le Daily Mail les autorités locales pourront par ailleurs taxer les véhicules diesel à partir de 2020 si la qualité de l'air de n'améliore pas d'ici-l

En France, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, a fixé un objectif similaire le 6 juillet lors de la présentation de son plan climat. Ces voitures seront d'ailleurs totalement interdites de circulation sur les routes britanniques dix ans après. Ce plan répond à l'injonction de justice qui leur demandait de présenter un plan avant fin juillet!

Les voitures électriques représentent actuellement moins de 5% des nouvelles immatriculations en Grande-Bretagne où les automobilistes hésitent à les acheter en raison de leur coût plus élevé et du nombre limité de bornes de rechargement. On risque d'affecter le succès du secteur automobile britannique si on ne laisse pas suffisamment de temps à l'industrie pour s'adapter " déclare Mike Hawes, le directeur général de la Society of Motor Manufacturers and Traders.

Si de nombreux constructeurs peinent à enterrer le moteur à combustion, certains se sont convertis à l'idée que les voitures électriques, voire les véhicules sans conducteur, finiront pas s'imposer. Dans ces zones d'air propres, les véhicules ne respectant pas les normes anti-pollution seraient alors taxés. Pour autant sur la même période, la vente des modèles hybrides qui sont pour le moment peu présents sur le territoire a bondi de 30 %!

Toyota, précurseur dans les hybrides mais longtemps sceptique sur la voiture électrique, a aussi fait volte-face l'année dernière et annoncé le lancement d'une nouvelle gamme toute électrique. Cette mesure est prise pour diminuer les décès liés à la pollution de l'air causée par les rejets des véhicules.

M. Khan avait annoncé en avril la création d'une zone à ultra basse émission (Ulez) à partir de 2019 à Londres, qui concernera tous les véhicules diesel de plus de quatre ans et les véhicules essence de plus de 13 ans qui devront payer 12,50 livres (14 euros).

Les trois grands constructeurs allemands, VW, Daimler et BMW, ont massivement investi dans les technologies diesel.

Interrogé sur la décision du gouvernement britannique, une porte-parole du gouvernement allemand a dit mercredi qu'Angela Merkel avait mis en garde à de nombreuses reprises contre tout "diabolisation" des voitures diesel. Le gouvernement compte également accompagner les collectivités locales dans dans la mise en place de mesures de réduction de la pollution et prévoit 255 millions de livres (285 millions d'euros) de budget.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.