La Maison Blanche en plein chaos — Etats-Unis

Reince Priebus et le président désigné Donald Trump le 19 novembre 2016

Reince Priebus et le président désigné Donald Trump le 19 novembre 2016

Le journaliste a toutefois précisé que M.Scaramucci ne lui a pas demandé de garder cette conversation secrète, d'où la publication des citations dans les médias. Et c'est là que le dérapage devient très inquiétant et pose question sur la gestion de la Maison Blanche... Ce 26 juillet, Ryan Lizza, correspondant à Washington du New Yorker, poste le message suivant sur son compte: "Scoop: Trump dîne ce soir avec Sean Hannity, Bill Shine (ancien cadre de Fox News) et Anthony Scaramucci, selon deux sources fiables". Et insulter une bonne partie de l'équipe de communication de Trump.

Comme son patron, M. Scaramucci peut se montrer extrêmement attentionné hors du champ des caméras, comme lorsqu'il était venu en début de semaine saluer le personnel de la fameuse "aile ouest" de la Maison Blanche et les journalistes accrédités. "Donc, je vous demande, en tant que patriote américain de me donner des renseignements sur qui a effectué cette fuite".

Mais selon un récit explosif publié jeudi soir par le magazine "The New Yorker", Anthony Scaramucci a dérapé en traitant le secrétaire général de la Maison-Blanche Reince Priebus de "putain de paranoïaque" et en insultant avec des grossièretés à caractère sexuel le conseiller Steve Bannon. "Cela ne se reproduira pas".

Reince est un putain de schizophrène paranoïaque, un paranoïaque. "Je vais trouver la personne qui vous a fait fuiter ça".

Je ne suis pas Steve Bannon (le stratège en chef de Donald Trump, NDLR), je n'essaie pas de s***r ma propre b**e. "Reince est un putain de schizophrène paranoïaque, un paranoïaque", assène Scaramucci qui soupçonne ce cacique du parti républicain devenu secrétaire général de la Maison Blanche d'être derrière les fuites à répétition.

Une Maison Blanche en plein chaos et en guerre interne?

.

Anthony Scaramucci est diplômé d'Harvard, puis a travaillé pour Goldman Sachs. Mercredi, il l'avait accusé d'être derrière une fuite sur son patrimoine financier et l'avait menacé sur Twitter de "contacter le FBI et le département de la Justice".

Ce n'est pas la première fois qu'Anthony Scaramucci fait parler de lui depuis qu'il a été nommé par Donald Trump.

"Je m'exprime parfois dans un langage fleuri. Dorénavant je m'abstiendrai de le faire dans ce cadre mais je ne renoncerai pas à mon combat passionné pour le programme de Donald Trump", a-t-il posté dans un premier temps.

Certains d'entre eux ont même commencé à chercher une explication sur ce comportement, ce vocabulaire déplacé, accompagné des déclarations sidérantes à un journaliste. Dans un article intitulé "Le show Scaramucci", le journaliste Tony Lee écrivait dans la foulée: "Si Trump estime que les emportements de Scaramucci peuvent endommager la marque Trump sur le long terme, il risque de considérer Scaramucci comme un pari qui ne vaut pas la peine d'être pris".

Dans l'un de ses trois livres - "Goodbye Gordon Gekko", en référence au requin fictif de la finance interprété par Michael Douglas dans le film "Wall Street" - il tente d'expliquer aux futurs traders "comment faire fortune sans avoir à perdre son âme".

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.