Oeufs contaminés : quels sont les risques ?

Les oeufs incriminés proviennent d'élevage de poules aux Pays-Bas

Les oeufs incriminés proviennent d'élevage de poules aux Pays-Bas

Le 20 juillet dernier, les autorités belges ont informé la Commission européenne de la présence du fipronil dans des œufs et des viandes de volailles pondeuses provenant de ces deux pays. Pour l'heure, de nombreux œufs contaminés ont déjà été consommés.

Le ministère de l'Agriculture a annoncé ce vendredi que près de 250 000 œufs de consommation contaminés au Fipronil ont été "mis sur le marché" en France entre avril et juillet. Sa décision vient d'être publiée!

Sur la base de la concentration maximale de fipronil relevée dans les œufs contaminés, à ce jour, en Europe (1,2 mg/kg d'œuf), l'Anses évalue à dix par jour la quantité maximale d'oeufs contaminés pouvant être consommée sans s'exposer à un risque aigu. Chargée d'identifier un éventuel risque pour la santé, l'Anses a publié ses conclusions: "le risque pour la santé est très faible au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire". Cette substance est autorisée dans les traitements réservés aux animaux de compagnie, mais interdite pour les animaux d'élevage dont les produits sont destinés à la consommation humaine. Elle rappelle tout d'abord que la toxicité du fipronil est plutôt modérée et que les effets observés chez l'homme sont généralement bénins. "Des niveaux de dose de l'ordre de 10 fois la dose de référence aigüe n'ont conduit qu'à des symptômes bénins et réversibles, notamment des troubles digestifs, y compris chez l'enfant".

"Les effets qui pourraient survenir en cas d'ingestion, au vu du mécanisme d'action du fipronil et des données expérimentales, sont des effets neurotoxiques, et notamment des convulsions " souligne l'agence, qui observe néanmoins, que "ce type d'effet n'a (...) pas été observé dans les cas d'ingestion directe accidentelle de produit à base de fipronil recueillis (...) dans le cadre de la toxicovigilance ". A l'international, des cas de convulsions liés à ce produit n'ont été enregistrés qu'en cas d'ingestions en grandes quantités.

" Enfin, deux centres d'emballage d'œufs (Nord et Somme), ont reçu des œufs de consommation contaminés des Pays-Bas et de la Belgique".

L'Agence poursuit tout de même ses investigations dans les élevages français et étrangers concernés. Le distributeur, LEADER PRICE, a procédé au retrait des œufs encore en rayon dès qu'il a eu connaissance d'un risque de contamination. Les niveaux de contamination effectifs ne présentent pas de risque pour les consommateurs. Leur destination, des "établissements d'ovoproduits", chargés de réaliser des transformations des œufs pour le compte de la restauration ou de l'industrie agroalimentaire. Elle a été utilisée frauduleusement dans 86 élevages de volailles, aux Pays-Bas et en Belgique. Ils seront remis sur le marché en cas de résultats favorables.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.