"Séoul empêchera à tout prix le déclenchement de la guerre" — (LEAD) Moon

Moon Jae-in

Moon Jae-in

La Corée du Nord n'a pas tardé à réagir, menaçant de tirer des missiles balistiques stratégiques à moyenne et longue portée Hwasong-12 contre les bases militaires américaines situées sur l'île de Guam, dans le Pacifique, si Washington poursuivait ses pressions. Ils ont également débattu à huis clos probablement des mesures de défense conjointe pour contrer les provocations du régime de Kim Jong-un, et en particulier, l'exercice sud-coréano-américain, Ulchi Freedom Guardian (UFG) qui débutera le 21 août prochain.

Dans le contexte d'affrontement qui s'aggrave ces derniers temps entre les autorités américaines et nord-coréennes, le chef d'état-major des armées des États-Unis, Joseph Dunford, s'est rendu ce dimanche en Corée du Sud pour rencontrer son Président, Moon Jae-in, relate l'agence Yonhap.

Le chef d'État-Major des armées des États-Unis est attendu demain en Corée du Sud.

Selon le média, Joseph Dunford entend aborder la question d'une alliance défensive bilatérale ainsi que les menaces provenant de Corée du Nord en raison de son programme nucléaire.

"Une action militaire sur la péninsule coréenne peut seulement être décidée par la Corée du Sud et personne d'autre ne peut décider d'entreprendre une action militaire sans le consentement de la Corée du Sud", a dit Moon Jae-in dans un discours célébrant le 72e anniversaire de la fin de la présence militaire du Japon sur la péninsule, de 1910 à 1945.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.