Le typhon Hato déferle sur Hong Kong et Macao

Hong Kong et sa région en alerte maximale face au typhon Hato

Hong Kong et sa région en alerte maximale face au typhon Hato

Placé en état d'alerte maximal, Hong Kong a vu déferler ce mercredi le typhon Hato, qui s'est ensuite dirigé vers Macao, où il a causé la mort de trois personnes.

A Hong Kong, les vents et les fortes pluies ont cloué au sol des centaines d'avions et provoqué la fermeture de la Bourse.

D'après les autorités, 84 personnes ont été blessées et 280 personnes se sont réfugiées dans des abris. Cette fois, le typhon était accompagné de vent soufflant en rafales de 168 kilomètres par heure, arrachant des échafaudages, des grues et faisant exploser des vitres. Les autobus et le métro fonctionnaient en service minimum tandis que les services de ferry ont été suspendus.

La compagnie hongkongaise Cathay Pacific a annoncé l'annulation de la plupart de ses vols prévus au décollage avant 17 heures (11 heures, heure de Paris).

450 vols ont d'ores et déjà été annulés ce mercredi, et les services de secours disent avoir reçu 182 appels pour des arbres ou des branches tombés sur les voies de circulation ou menaçant des habitations, selon les médias locaux. Hong Kong Airlines lui a emboîté le pas. Il est passé à 60 kilomètres de là, avant de toucher terre à Zhuhai, dans le sud de la Chine, où des milliers de personnes avaient été évacuées par précaution mardi, selon l'agence de presse chinoise Chine Nouvelle. La plus violente s'est produite en 1962. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.