Ouragan Irma: Haïti la vulnérable s'attend au pire

Ouragan Irma: Haïti la vulnérable s'attend au pire

Ouragan Irma: Haïti la vulnérable s'attend au pire

"Souvent, l'eau déborde et envahit toute la zone, mais ça n'a jamais été à cause d'un cyclone" témoigne Pierre Valmy. Jacquie Pierre explique qu'il n'a pas été informé de l'ouragan qui menace Haïti. Mais les habitants, les autorités et les ONG craignent toutefois une catastrophe, notamment face au niveau d'impréparation de l'île. Car à cette date, les équipes de la protection civile étaient encore occupées à recenser les équipements et personnels disponibles.

Jean-Henri Petit, le coordonnateur technique de la protection civile.

Le mandat de la mission onusienne prenant fin mi-octobre, les Casques bleus ont mis un terme à leurs opérations, quittant le pays de la Caraïbe en emportant les équipements lourds qui ont à maintes reprises servi lors des inondations saisonnières dans la région du Cap-Haïtien.

Trois ambulances pour couvrir tout le département du Nord, qui compte plus d'un million d'habitants, à peine plus de camions pour tenter de nettoyer ravines et canaux d'évacuation des eaux, perpétuellement remplis d'ordures faute d'avoir un système de ramassage: au centre d'opérations d'urgence, on ne peut que constater le cruel manque de matériel. Pour limiter les dégâts, de nombreux habitants rafistolaient leurs toits en tôle. Le malaise s'amplifie davantage lorsque la question des abris provisoires est abordée. "Nos pires craintes concernent Barbuda et d'autres endroits" dévastés par l'ouragan qui a transformé les îles caribéennes de Barbuda et Saint-Martin en champs de ruines, a déclaré Walter Cotte, directeur pour les Amérique de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En 2010, le séisme avait fait plus de 100 000 morts, et 1000 personnes avaient perdu la vie l'année dernière au passage de l'ouragan Matthew.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.