En sévère dépression, elle est soupçonnée d'avoir brûlé sa fille au barbecue

En sévère dépression, elle est soupçonnée d'avoir brûlé sa fille au barbecue

En sévère dépression, elle est soupçonnée d'avoir brûlé sa fille au barbecue

Les faits ont été découvert dimanche soir en Belgique dans la commune de Zemst. Les soldats du feu sont arrivés vers 20h00 pour un dégagement de fumée. En effet, dimanche 24 septembre 2017, le corps sans vie d'une fillette de deux ans et demi a été retrouvé dans le garage d'une habitation à Eppegem. Le cadavre étant apparu carbonisé, l'origine de la fumée apparaissait quasiment évidente. C'est la mère, agée de 27 ans, qui est soupçonnée d'avoir tué son enfant sur le barbecue. Elle a été transportée à l'hôpital et selon les premiers résultats des analyses, elle aurait été intoxiquée au monoxyde de carbone (C.O). Son état n'aurait pas encore permis aux autorités de l'interroger. Elle avait des difficultés à encaisser une rupture avec son ancien conjoint. "Et quand une mère parvient à brûler son enfant en plus de le tuer, c'est forcément qu'elle est dépressive et qu'elle souffre sans doute de troubles mentaux", a expliqué Jef Vermassen, criminologue et avocat, pour le quotidien flamand Het Laatste Nieuws.

"Une autopsie sera réalisée lundi afin de confirmer l'identité de l'enfant et tenter d'établir la cause du décès", précise le parquet.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.