Le coup de com gênant de Mark Zuckerberg — Porto Rico

Voir les

Voir les

L'entreprise veut utiliser intelligence artificielle et imagerie satellite pour déterminer quelles sont les zones à aider en priorité. L'objectif était notamment d'annoncer un partenariat avec la Croix Rouge pour venir en aide aux habitants.

Confortablement installés dans les locaux californiens de la société, Rachel et Mark sont émerveillés par les capacités de la réalité virtuelle sociale de Facebook Spaces alors que des survivants de l'ouragan défilent en arrière-plan.

Rachel et Mark se baladent donc virtuellement dans la ville détruite par la catastrophe naturelle.

Du jeu vidéo au film porno, la réalité virtuelle au-delà du réelEt en compagnie de Rachel Franklin, la responsable de Spaces (dirigeante de la "réalité virtuelle sociale" chez Facebook, elle a auparavant travaillé sur les Sims), il se "téléporte" dans un reportage en réalité virtuelle à 360° de la radio NPR. "Une des choses qui est vraiment magique avec la réalité virtuelle, c'est que vous avez vraiment l'impression d'être dans l'endroit choisi", poursuit le dirigeant de Facebook, avec en fond des arbres couchés sur la route. On a même droit à un "tape m'en cinq" (ou high-five) virtuel entre Franklin et Zuckerberg. Les deux acolytes ont ainsi pu se rendre sur le toit du siège de Facebook, mais aussi dans les rues dévastées de Porto Rico... "Les rues sont vraiment inondées", observe encore le patron de Facebook. Une opération maladroite, aux airs de voyeurisme et de "tourisme noir", juge la presse internationale. Et si "ce n'est peut-être pas au niveau du jet de papier essuie-tout à des victimes d'ouragan comme si elles étaient des animaux [allusion au désastreux passage de Trump à Porto Rico, NDLR] quelque chose me dit que Zuckerberg n'a pas encore complètement compris les difficiles concepts d'interaction humaine ou de conscience de soi". Le patron de Facebook a l'avantage d'avoir réagi très rapidement après la diffusion de la vidéo polémique, ce qui laisserait penser qu'il se serait honnêtement rendu compte à chaud du problème, n'ayant pas cherché à orchestrer toute une stratégie de communication pour se dédouaner.

Le même internaute relève que "mettre des milliardaires en dessin animé devant des images de vies brisées de gens réels ne sera jamais une bonne idée", même s'il reconnaît les bonnes intentions de Zuckerberg.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.