Pyongyang ne se laisse pas intimider — Trump en Asie

Trump dénonce les fantasmes tordus du dictateur de Pyongyang

Trump dénonce les fantasmes tordus du dictateur de Pyongyang

La première tournée en Asie de Donald Trump a montré que le président américain était un "destructeur" qui cherche la guerre sur la péninsule coréenne, a déclaré samedi la Corée du Nord.

Donald Trump a poursuivi de manière sarcastique en disant "qu'il essaie tellement d'être son ami", mais que "peut-être qu'un jour ça arrivera!".

Donald Trump est également revenu, dans sa série de tweet matinaux, sur la question de la Russie, critiquant les " haineux et les imbéciles " au lendemain de son échange avec Poutine.

La semaine dernière, Pyongyang a appelé les Etats-Unis à retirer le "vieux lunatique" du pouvoir et leur politique hostile à son égard.

Lors de son passage jeudi à Pékin, le président américain avait exhorté Xi Jinping à faire monter la pression sur le régime nord-coréen qui a procédé début septembre à un nouvel essai nucléaire.

Le 8 août dernier, Trump avait promis à Pyongyang "le feu et la furie" en le menaçant de le "détruire complètement" et en parlant de "Rocket Man en mission suicide" pour décrire le dirigeant nord-coréen. Le locataire de la Maison Blanche, qui participe au sommet Asie-Pacifique de Danang, au Vietnam, doit encore aller à Hanoï puis se rendre aux Philippines, dernière étape de son voyage.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.