Les agressions contre les pompiers ont augmenté de 17,6% l'an dernier

Forte hausse des agressions de pompiers

Forte hausse des agressions de pompiers

Soit une hausse de 17,6% en un an.

Une augmentation en hausse en ville, comme ailleurs. À noter que les agressions concernent pour moitié des pompiers professionnels.

Un total de 2.280 sapeurs-pompiers ont déclaré avoir été victimes d'une agression en 2016, une hausse de 17,6% par rapport à 2015, selon une note de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée mercredi. Ce nombre est en hausse par rapport à l'année précédente où les 1939 agressions avaient donné lieu à 1185 journées d'arrêt de travail (+36,1%).

Ces chiffres "fournissent une tendance" mais ne permettent pas d'avoir une "vision entière du phénomène" car les pompiers n'ont pas d'obligation de déclarer les faits et que la remontée d'information peut varier en fonction des Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS), tempère l'ONDRP. "Les régions Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes recensent également un nombre élevé d'agressions de sapeurs-pompiers avec respectivement 366 et 301 agressions en 2016", détaille la note.

En outre, 414 véhicules ont été endommagés en 2016 pour un préjudice estimé de 283.442 euros. C'est la région la moins touchée par ces agressions. Le bilan apparaît comme négatif, les chiffres sont supérieurs à l'année 2015. C'est ce qui est arrivé à Baptiste, un pompier en intervention dans un quartier difficile d'Aubervilliers.

A Paris et en proche banlieue, "les agressions ont lieu partout, dans les quartiers difficiles comme dans les quartiers privilégiés, où les pompiers deviennent parfois les souffre-douleurs de ceux qui font trop la fête" ou de "ceux qui sont dans la solitude et la détresse", abonde le lieutenant-colonel Plus, précisant: "Ce sont surtout des griffures, des crachats, des coups". Ainsi, pour 10.000 interventions effectuées, cinq sapeurs-pompiers ont été agressés en 2016, selon ces déclarations.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.