Tillerson réclame une enquête "crédible" — Rohingyas

TILLERSON VEUT UNE ENQUÊTE FIABLE SUR LES VIOLENCES EN BIRMANIE

TILLERSON VEUT UNE ENQUÊTE FIABLE SUR LES VIOLENCES EN BIRMANIE

En visite en Birmanie, le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, s'est prononcé mercredi en faveur d'une enquête crédible et impartiale sur les violences à l'origine de l'exode des Rohingyas.

Le chanteur rock irlandais Bob Geldof rendra le prix Freedom qui lui a été décerné par la ville de Dublin parce qu'il a également été décerné à la dirigeante du Myanmar, Aung San Suu Kyi, qu'il accuse de complicité pour ce que lui et d'autres, y compris les Nations Unies, qualifient de "nettoyage ethnique" des musulmans rohingyas dans le pays asiatique.

Rex Tillerson s'est par ailleurs dit opposé à des sanctions contre la Birmanie.

"Nous allons considérer tout cela avec beaucoup de prudence à mon retour à Washington", a-t-il déclaré.

Face aux "atrocités" commises contre les Rohingyas en Birmanie, les Etats-Unis commencent timidement à accentuer la pression sur l'armée birmane tout en gardant une position d'équilibriste, soucieux de ne pas mettre en cause le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi.

Les dernières violences ont débuté par une série d'attentats par les insurgés rohingyas le 25 août, suivis par des attaques des forces de sécurité du Myanmar contre des villages rohingyas que les États-Unis et les groupes de défense des droits de l'homme ont dénoncé être une campagne de nettoyage ethnique.

Les Rohingyas représentent la plus grande population apatride du monde depuis que la nationalité birmane leur a été retirée en 1982, sous le régime militaire. Ils n'ont accès ni au marché du travail ni aux services publics comme les écoles et hôpitaux.

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.