Agnès Buzyn défend les 11 vaccins obligatoires — Couverture vaccinale

Agnès Buzyn défend les 11 vaccins obligatoires — Couverture vaccinale

Agnès Buzyn défend les 11 vaccins obligatoires — Couverture vaccinale

"Contre la théorie du complot, il n'existe malheureusement aucun vaccin " a-t-elle déploré. Fin juin, une adolescente est décédée de cette maladie à Marseille. La conférence de presse a d'ailleurs donné lieu à un échange quelque peu tendu entre la ministre et un opposant à cette réforme, Serge Rader, à la fois pharmacien et correspondant d'un journal italien spécialisé. "Mon objectif n'est pas de punir", assure Agnès Buzyn. L'OMS estime que la couverture vaccinale de la population doit atteindre 95% pour la plupart des maladies infectieuses pour être efficace. Et de conclure: "Quand on prend la décision de désinformer l'opinion publique, qu'on fait circuler de fausses informations et que des familles hésitent à faire vacciner ces enfants et perdent un enfant de méningite, aujourd'hui elles ne peuvent pas se retourner contre ces distilleurs de mauvaises informations". 6 rendez-vous de consultation peuvent suffire.

En effet, depuis le 1er janvier 2018, les enfants nés après le 31 décembre 2017 doivent obligatoirement se faire vacciner contre 11 maladies via 4 injections - une mesure vivement contestée par une partie du grand public.

Aux anti-vaccins qui refusent de passer de trois à onze vaccinations obligatoires, la ministre de la Santé Agnès Buzyn rétorque que certaines maladies, contre lesquelles des vaccins étaient uniquement recommandés et non obligatoires, font toujours des victimes. Pour les enfants nés avant le 1 janvier 2018, le contrôle continue de porter sur la vaccination DTP. En l'absence de ces documents (ou d'un certificat de contre-indication à la vaccination), l'admission serait provisoire. Agnès Buzyn a rappelé le rôle fondamental des personnes responsables de l'accueil des enfants et des professioonnels de santé de la petite enfance en première ligne en ce domaine, référents santé des familles et sources d'information avec transparence et pédagogie. "J'ai décidé de supprimer les amendes et les sanctions pénales".

Notícias recomendadas

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.